Quelques postures de natha yoga : les animaux de la ferme

cow-867833_1920Aujourd’hui, c’est en séjour à la ferme que je vous emmène ! Et oui, pour découvrir 3 postures de natha yoga inspirées de deux animaux de nos pâturages : la vache et le cheval. Vous pourrez donc découvrir Gomukhasana (la tête de vache), gokarnasana (l’oreille de vache) et Vatayanasana (le cheval)

Hein oui qu’ elle a une bonne tête cette brave bête …

 

Le yoga des yeux

yoga des yeux

Il est relativement facile de comprendre que faire des postures, des étirements, de la respiration, de la relaxation et même de la méditation… puissent avoir un impact positif sur le corps et la vitalité. Mais franchement, en tout sincérité, est-ce que ça vous viendrait à l’esprit de vous questionner sur vos yeux et sur l’impact qu’ils peuvent avoir sur votre bien-être ? C’est pourtant ce que nos amis yogis ont fait il y a déjà plusieurs siècles et ils y ont découvert un intérêt insoupçonné, que nous sommes aujourd’hui en train de redécouvrir.

Quelques postures à la façon natha yoga : partie 1 : « Fais comme l’oiseau »

colombe, aigle, corbeau version natha yogaJ’ai eu le plaisir d’écrire un article invité pour le blog « 3heures48minutes » de Clémentine.

On m’avait déjà demandé plusieurs fois « Pourquoi tu ne présentes pas tout simplement des postures ? Tu parles beaucoup de respiration mais pas souvent de posture … »

Voilà chose faite 🙂

Vous trouverez sur le blog de Clémentine une présentation des postures de la colombe, de l’aigle et du corbeau, en version natha yoga

La suite arrivera prochainement….

Pour lire l’article « FAIS COMME L’OISEAU », cliquez ici

Et profitez-en pour faire un petit tour dans le monde de Clémentine. Ca vaut la peine !

 

Le pouvoir de la respiration

la respiration

« Avoir le souffle coupé »

 « Il ment comme il respire »

« Rendre son dernier souffle »

« Laisse-moi. J’ai besoin d’air »

« Retenir son souffle »

« Reprendre son souffle »

« Respirer la joie de vivre »

« Laissez-moi respirer une minute »

« Ce produit ne respire pas la fraîcheur »

« Le suspens nous tient en haleine »

 

Le bon sens populaire et les expressions laissent toujours transparaître, à travers leurs images et leurs métaphores, ce qui est contenu dans l’inconscient collectif. La liste des expressions sur le souffle et la respiration est infiniment longue, à l’image de l’importance de ce fil conducteur de notre vie.

Kapalabathi : en finir avec le rhume

rhumeKapalabathi signifie littéralement “La lumière dans le crâne”. Voilà un nom riche de promesses … Et vous verrez que, si vous vous donnez la chance d’essayer et de vous y entraîner, cette technique va effectivement vous délivrer tout un tas de bienfaits.

On traduit aussi kapalabathi par le “nettoyage du crâne”. Quand les yogis parlent de “nettoyage”, cela sous-entend en fait surtout un nettoyage des énergies et un nettoyage du mental. Ici plus particulièrement, il s’agit avant tout de “nettoyer” les pensées, les jugements, … et de calmer le discours intérieur, l’agitation mentale.

Et pourtant, l’expérience montre aussi des effets physiologiques très puissants. Surtout évidemment pour toute la sphère ORL : soulagement/disparition du rhume ou de sinusites chroniques, soulagement des nez constamment bouchés, et même soulagement/disparition d’acouphènes, etc …

Le yoga pour changer de vie : découvrez l’interview menée par Claudia

changer de vie“Le yoga, ça change la vie”.

Je sais que certaines personnes peuvent trouver cette expression pompeuse ou marketing. Et pourtant, je le pense sincèrement. Ca fait même partie de mes “expressions de prof”. Et je l’assume totalement.

 

Par exemple :

  • “Tu vas voir, fais cet exercice chez toi pendant quelques semaines, ça change la vie” …. ou
  • “Bien respirer, ça change la vie” … ou
  • “Se mettre la tête en bas, les pieds en l’air, ça change la vie”

Je vous invite à découvrir un très bel article que vous trouverez sur le blog “Yogapassion” de Claudia. Claudia a eu une idée très inspirante en demandant à des pratiquants du yoga d’apporter leur témoignage sur le thème “Le yoga pour changer de vie”.

 

Pourquoi Mula Bhanda est toujours d’actualité

mula bhandaLe titre de cet article m’est venu suite à la lecture d’un article sur un important site de yoga anglophone.  Les auteurs posaient la question de savoir si Mula Bhanda était une technique toujours adaptée aux “yogis” contemporains.

Pratiquant un yoga de “type” tantrique, Mula bhanda, comme tous les bhandas et mudras, est une technique fondamentale dans ma pratique.  Est-ce que cette technique est inadaptée pour d’autres yogas ? Je ne sais pas, je ne les connais pas assez pour le savoir.

Mula bhanda est parfois vu aujourd’hui comme une technique mystérieuse ou d’un temps révolu. Certains vont même jusqu’à dire qu’elle peut être néfaste. Ce n’est pas du tout mon expérience. C’est une technique qui m’a au contraire apporté beaucoup.

Le temps des yogis : vivre sur son rythme naturel : le matra

matra
“6h30 ! Debout”

“Vite, 8h00, je vais rater le métro”

“Allez les enfants, il est 20h, c’est l’heure du dodo”

Tic Tac Tic Tac … Ainsi se construisent nos journées, sur le rythme stressant de nos horloges.

Voici un petit « truc de yogi » tout simple à appliquer non seulement dans votre séance de yoga mais aussi n’importe quand au quotidien, pour éliminer l’effet stressant du temps.

Je vous présente mon ami le MATRA.

 

Vers une alimentation en conscience

alimentationJe me pose souvent la question du végétarisme, voire du végétalisme. Lorsqu’on connaît les problèmes de maltraitance des animaux d’élevage et qu’on sait que l’industrie de l’élevage animal est le plus gros fléau écologique de la planète, c’est difficile de ne pas se poser de questions sur notre alimentation.

J’ai dernièrement ressenti le besoin et l’envie de diminuer progressivement (jusqu’à éliminer le plus possible et dans la mesure du possible) tout aliment que je ressens comme un irrespect total de la vie et de moi-même. Je ne dirais pas que c’est une « bonne résolution ». Je ne crois pas aux bonnes résolutions. C’est plutôt un besoin de se reconnecter à l’essentiel, de vivre à ma juste place et à ma juste valeur. Pour paraphraser Pierre Rabhi lorsqu’il dit que sa vie vaut plus qu’un salaire, je dirais que « Je vaux plus qu’un steack et qu’un poulet de batterie, je mérite mieux qu’un maïs transgénique ».

Dans cette phase de grand changement, je tiens plus que jamais compte de l’importance des 3 nourritures du yogi. Je commence tout doucement à saisir la subtilité et l’importance de cet équilibre à atteindre.

Car en yoga, l’alimentation ne concerne pas que ce que nous mangeons.