Ce que je nous souhaite pour 2017 !

happy-new-year-1912680_1280Pour 2017, je souhaite que la paix intérieure et la sérénité emplissent nos vies, nos têtes et nos coeurs.

Je nous souhaite de toujours garder le contact avec notre être intérieur, là où résident la joie immuable et le contentement, qu’aucun évènement extérieur ne peut ébranler.

Je souhaite que notre conscience augmente, faisant de nous des êtres centrés et lumineux.

Je nous souhaite beaucoup d’énergie, nous donnant la détermination nécessaire à l’accomplissement de notre chemin de vie, la force de faire les bons choix, la confiance en soi et le courage de l’acceptation.

Je souhaite que notre sentiment d’ unité augmente chaque jour et fasse grandir notre amour et notre compassion, guidant nos actes envers les autres et envers notre précieuse planète.

BONNE ANNEE A TOUS !!!

Vivre sa vie « les mains dans les poches »

recite-19sxvk5Aujourd’hui, je voulais vous partager un enseignement que j’ai reçu lors d’un cours de … jardinage en permaculture. « Quel rapport avec le yoga ? » me direz-vous.

Et bien, en fait, c’est un enseignement sur l’importance de l’observation. La position de l’ ”observateur” est une position dont on parle souvent en yoga. Lorsqu’on fait des concentrations, des méditations, il est souvent demandé d’observer … sa respiration, ses sensations, les perturbations qui viennent troubler la concentration, etc … De manière caricaturale, on peut dire que la méditation consiste le plus souvent à observer et attendre … Ou ça se passe ou ça ne se passe pas…

Le yoga enseigne aussi que la souffrance vient du fait qu’on s’attache aux choses et/ou aux personnes et qu’on s’identifie aux évènements de notre vie. La vie est donc plus confortable lorsqu’on prend du recul par rapport à une situation extérieure et lorsqu’on peut aborder cette situation en état d’observateur plutôt que de se mettre au centre de la situation.

Non seulement ce concept de l’ “observateur” peut paraître parfois très abstrait. Mais en plus, au quotidien, c’est facile à dire … et souvent beaucoup moins facile à faire…

3 manières d’aborder sa séance de yoga

séance de yoga

Assouplir, étirer, renforcer, suer, chauffer, se concentrer … mais aussi écouter, se détendre, prendre soin, savourer, aimer et se faire du bien. Certaines de ces actions peuvent parfois paraître antagonistes plutôt que complémentaires. Peut-on « renforcer, suer » et « savourer » en même temps ? Se concentrer et se détendre ? …

Voici 3 angles complémentaires sous lesquels aborder une séance de yoga afin d’en tirer au maximum tous les bienfaits.

Comment retrouver l’esprit du débutant en yoga : 8 astuces pour pratiquer chaque posture comme si c’était la première fois

débutant en yogaAujourd’hui, c’est Clémentine du blog « 3heures48minutes » qui nous rend visite. Elle nous livre ses astuces pour garder une âme de débutant en yoga.

Très bientôt, vous pourrez également me retrouver sur « 3heures48minutes » pour un article où je vous présenterai quelques postures de yoga version natha. En attendant, je vous laisse en compagnie de la plume légère et poétique de Clémentine.

Vous reconnaissez-vous dans l’une des propositions suivantes?

Le pouvoir de la respiration

la respiration

« Avoir le souffle coupé »

 « Il ment comme il respire »

« Rendre son dernier souffle »

« Laisse-moi. J’ai besoin d’air »

« Retenir son souffle »

« Reprendre son souffle »

« Respirer la joie de vivre »

« Laissez-moi respirer une minute »

« Ce produit ne respire pas la fraîcheur »

« Le suspens nous tient en haleine »

 

Le bon sens populaire et les expressions laissent toujours transparaître, à travers leurs images et leurs métaphores, ce qui est contenu dans l’inconscient collectif. La liste des expressions sur le souffle et la respiration est infiniment longue, à l’image de l’importance de ce fil conducteur de notre vie.

Un début 2016 sous le signe de la gratitude

gratitudeC’est sous le signe de la  gratitude que je place l’année 2016.

Je me suis surprise à observer tout le chemin parcouru depuis la naissance du blog : ses hauts et ses bas, ses moments d’excitation et ses moments de doutes, etc …

Et aujourd’hui, je constate que vous êtes plusieurs milliers à le visiter tous les mois. Wow, ça m’a fait tout drôle !

Mon tempérament perfectionniste voit toujours rapidement toutes les choses à améliorer mais est parfois plus lent à faire le constat de l’avancement 🙂

Donc voilà, je voulais dire merci !

Le yoga pour changer de vie : découvrez l’interview menée par Claudia

changer de vie“Le yoga, ça change la vie”.

Je sais que certaines personnes peuvent trouver cette expression pompeuse ou marketing. Et pourtant, je le pense sincèrement. Ca fait même partie de mes “expressions de prof”. Et je l’assume totalement.

 

Par exemple :

  • “Tu vas voir, fais cet exercice chez toi pendant quelques semaines, ça change la vie” …. ou
  • “Bien respirer, ça change la vie” … ou
  • “Se mettre la tête en bas, les pieds en l’air, ça change la vie”

Je vous invite à découvrir un très bel article que vous trouverez sur le blog “Yogapassion” de Claudia. Claudia a eu une idée très inspirante en demandant à des pratiquants du yoga d’apporter leur témoignage sur le thème “Le yoga pour changer de vie”.

 

Vers une alimentation en conscience

alimentationJe me pose souvent la question du végétarisme, voire du végétalisme. Lorsqu’on connaît les problèmes de maltraitance des animaux d’élevage et qu’on sait que l’industrie de l’élevage animal est le plus gros fléau écologique de la planète, c’est difficile de ne pas se poser de questions sur notre alimentation.

J’ai dernièrement ressenti le besoin et l’envie de diminuer progressivement (jusqu’à éliminer le plus possible et dans la mesure du possible) tout aliment que je ressens comme un irrespect total de la vie et de moi-même. Je ne dirais pas que c’est une « bonne résolution ». Je ne crois pas aux bonnes résolutions. C’est plutôt un besoin de se reconnecter à l’essentiel, de vivre à ma juste place et à ma juste valeur. Pour paraphraser Pierre Rabhi lorsqu’il dit que sa vie vaut plus qu’un salaire, je dirais que « Je vaux plus qu’un steack et qu’un poulet de batterie, je mérite mieux qu’un maïs transgénique ».

Dans cette phase de grand changement, je tiens plus que jamais compte de l’importance des 3 nourritures du yogi. Je commence tout doucement à saisir la subtilité et l’importance de cet équilibre à atteindre.

Car en yoga, l’alimentation ne concerne pas que ce que nous mangeons.

 

Les 4 types d’alimentation selon Masanobu Fukuoka

7479887962_416ac8782f_oAyant entrepris un jardin potager familial en permaculture depuis plus ou moins un an, je lis pas mal de choses sur les méthodes de culture naturelles.

Le plus beau livre que j’aie pu lire sur le sujet est “La révolution d’un seul brin de paille” de Masanobu Fukuoka. Ce livre est bien plus qu’un livre sur l’agriculture.

Convaincu que nous ne pouvons isoler un aspect de la vie d’un autre, M. Fukuoka nous enseigne comment la santé tant physique que spirituelle de l’homme et la santé de la terre commence par la façon dont nous cultivons nos légumes et nos céréales. Il ne s’agit pas de simples considérations sur l’importance de manger “bio” et nous sommes loin des “bons conseils” du genre “éviter les sucres et la graisse”.

M Fukuoka nous montre un chemin de re-découverte de notre véritable lien à la nature et un art de vivre en harmonie totale avec elle. Un chemin où la spiritualité et la conscience de l’unité prend racine très concrètement dans notre assiette.

Dépasser ses peurs et concrétiser ses rêves

concrétiser ses rêvesCe n’est pas vraiment de yoga dont nous allons parler dans cet article. Mais d’un autre sujet qui me tient à coeur : c’est le fait d’“oser agir”, de passer de la conception d’un projet à la concrétisation de ce projet.

Nous sommes tous remplis de rêves, de bonnes idées, d’idéaux,… Nous avons tous un potentiel ou des envies. Par contre, nous pouvons passer toute une vie à simplement rêver nos projets sans jamais rien réaliser de concret.

Même pour des choses toutes simples comme l’envie de faire du yoga, combien de personnes disent qu’elles veulent s’y mettre, ou disent qu’elles vont s’y mettre … et qui finalement ne s’y mettent jamais …