Comment choisir son cours de yoga ?

cours de yogaChoisir un cours de yoga qui nous coorespond peut parfois être chose ardue. Il existe des dizaines d’écoles de yoga différentes, toutes ayant leur méthodologie propre et leur propre façon de faire. Certaines placent l’accent sur l’alignement dans la posture, d’autres mettent le pranayama au centre de la pratique. Certaines écoles insistent sur l’immobilité alors que d’autres proposent des enchaînements dynamiques de postures. Et pour complexifier encore un peu tout ça, chaque professeur est différent, transmettant son cours de yoga en fonction de ce qu’il fait, de ce qu’il connaît et de ce qu’il est.

Alors comment savoir où se diriger, comment choisir la pratique qui pourrait nous convenir ?

Si vous demandez autour de vous, vous verrez que vous obtiendrez des tas de réponses, des tas de conseils, des tas de récits d’expérience,… Le problème est que chaque expérience est personnelle. Et ce qui fait le bonheur de quelqu’un ne vous est peut-être pas du tout adapté.

Alors plutôt que de se perdre dans la description de toutes les écoles qui existent avec tout ce qui est proposé, je vous propose un retour aux sources :

la “Shiva-Samhitâ”, un des textes classiques du yoga.

Le Maître de yoga

Dans le yoga traditionnel, la transmission se fait par voie directe de maître à disciple. Le maître est la référence absolue et occupe une place centrale pour le disciple.

  • “Il n’y a que la connaissance efficiente directement enseignée par un maître qui soit efficiente.Sans cela, elle ne produit rien, elle est inefficace et carrément dangereuse.” (Shiva- Samhitâ, chapitre 3, n°11)
  • “Il faut servir le maître sous toutes les formes possibles, par l’action, par la pensée et par la parole car il est en fait pour le disciple ne même temps son père, sa mère et l’incarnation de Dieu” (Shiva-Samhitâ, chapitre 3, n°13)

Je vous demande de ne pas interpréter ces phrases au sens strictement littéral, ce qui pourrait mener à des dérives d’ordre sectaire.

 

Le terme “Maître” a ici plusieurs significations :

1) il s’agit du maître enseignant

2) la lignée des maîtres dont est issu le maître enseignant.

3) le Yoga lui-même.

4) Le terme “Maître” peut aussi renvoyer à notre propre maître intérieur

 

Si la “notion” de maître est si fondamentale, c’est parce que c’est lui qui va permettre au disciple de mettre en place ses conditions de réussite.

 

Les conditions pour réussir

La Shiva-Samhitâ donne quelques conditions de réussite dans la pratique du yoga. Je ne vais en reprendre que quelques- unes à titre d’exemple.

  • “Ceux qui ont acquis la maîtrise intérieure, qui ont éliminé tous les doutes, obtiennent sûrement le succès, tandis que les autres non. Voilà pourquoi on doit pratiquer avec une intense ardeur le yoga.” (Shiva-Samhitâ, chapitre 3, n°16)
  • “Ceux qui sont encore liés par les désirs, ceux qui n’ont pas confiance, ceux qui n’honorent pas leur instructeur, ceux qui oeuvrent pour obtenir des avantages mondains, ceux qui mentent comme ils respirent, ceux qui font du mal même si ce n’est qu’en paroles, ceux qui ne font pas ce qu’il faut pour satisfaire le maître dans leur pratique, aucun de cela n’obtiennent le succès” (Shiva-Samhitâ, chapitre 3, n°17)
  • “La première condition pour obtenir le succès est la certitude que l’on peut atteindre la réalisation, la deuxième est la confiance en soi, la troisième est le respect du maître, la quatrième est la conscience de l’unité universelle, la cinquième est le contrôle sensoriel, la sixième est la modération dans la nourriture. Il n’y a pas de septième condition.” (Shiva-Samhitâ, chapitre 3, n°18)

De nouveau, ces versets sont à interpréter à des niveaux plus subtils que le simple niveau littéral. Le but ici n’est pas de les décortiquer entièrement mais juste de relever que certaines idées sont présentes dans chaque verset et sont donc particulièrement importantes. Revient la notion de maître et aussi les mots “doutes”, “confiance”, “certitude”.

Le doute est l’obstacle à toute chose et détruit notre relation à nous-même et au monde. Et le “Maître”, en étant référence absolue, est considéré comme le moyen le plus sûr d’éliminer les doutes et les questionnements. De même, “servir le maître” évite de tomber dans les pièges de l’ego.

Alors comment choisir son cours de yoga ?

Si la réussite dépend d’une pratique engagée et de la certitude absolue que vous pouvez vous réaliser, alors le choix de votre cours et de votre professeur doit être motivé par cette certitude. On peut la résumer en trois points importants :

la confiance en vous

– la confiance en l’instructeur

– la confiance en la voie (la méthode)

Il est tout à fait normal quand on est débutant de se poser des tas de questions. Et il est important de se laisser un peu de temps. Mais vous devez sentir au fur et à mesure de votre pratique que vous évoluez de manière positive dans ce questionnement.

De même, si vous rencontrez une difficulté, vous pourrez la surmonter si votre pratique vous permet de satisfaire les valeurs qui sont importantes pour vous et si la confiance que vous développez vous permet de dépasser vos doutes.

Ce qui est super dans tout ça, c’est que :

– vous êtes le seul juge de ce qui vous convient, le seul juge de votre évolution personnelle.

– si vous avez déjà participé à des cours et que vous avez connu un échec, il existe autant de nouvelles opportunités qu’il existe de professeurs près (ou même loin) de chez vous. N’hésitez pas à vous donner plusieurs chances

Je vous souhaite plein de belles découvertes dans votre yoga

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :