Dialogue avec mon ego

4107732661_b2e4e7964e_bDès que ton nom est prononcé, c’est le tollé de protestations. Combien de fois n’ai-je pas entendu parler de toi en mal ? L’ennemi public numéro 1 de l’accès au bonheur, l’obstacle avec un “O” majuscule à tout cheminement spirituel.

Faut dire, tu dois bien l’admettre, tu nous pousses parfois à faire des choses dont nous ne sommes ensuite pas très fiers. En revanche, nous devons bien l’admettre, c’est peut-être plus facile de te condamner en bloc plutôt que de chercher à comprendre pourquoi tu nous as conduit à certains de nos actes.

Car si nous cherchions parfois à te comprendre plutôt qu’à t’étouffer, à comprendre les raisons qui te pousse à nous influencer dans une voie ou une autre, les véritables raisons de nos attachements, peut-être pourrions-nous apprendre à t’aimer et à te respecter ?

J’entends souvent dire que tu es à l’origine du mal. Je me pose souvent la question de savoir si cette affirmation rend justice à ta véritable fonction. Trop de gens oublient trop souvent toutes les intentions positives qui se cachent derrière tes pirouettes. Tu es notre recours, notre refuge quand la peur nous envahit. Tu jongles avec le quotidien pour, selon tes critères, nous protéger et nous maintenir en vie. Nous t’accusons mais nous posons-nous suffisamment cette question : dans nos moments de peur, ceux qui ont vraiment marqué nos existences, si tu n’avais pas été là, serions-nous encore vivants maintenant ?

Dans tous les cas, ce que je sais, c’est que toute chose n’existe que si elle a un sens. Si tu existes, c’est pour une bonne raison. Après tout, la nature ne nous a pas laissé d’autre choix que de vivre côte à côte. Et si j’apprenais à t’accepter ? Si j’apprenais à écouter tes messages cachés ? Et si nous apprenions à communiquer avec respect ?

5 Comments

  1. Ahhh l’égo! Il y en aurait des choses à dire! C’est déjà bien de pouvoir dialoguer avec lui, plutôt que de s’y identifier! 🙂 Je lis pas mal de choses à ce sujet en ce moment. Plus précisément, au sujet de l’estime de soi. J’apprends un tas de trucs… sur moi-même! Mais c’est un combat sans fin, c’est certain 🙂

    • Eve Anne

      Salut Emilie,
      Merci pour ton commentaire. L’estime de soi est quelque chose que j’ai beaucoup « travaillé ». Une chose que j’ai comprise il y a quelque temps et qui m’a décidé à faire le blog, c’est de comprendre ce qu’est le « syndrôme de l’imposteur » (c’est un concept de M. Latulippe), càd une « confiance fragile qui fait qu’on a l’impression de ne pas être à sa place ». Là où j’ai eu un déclic, c’est que j’ai compris que je n’étais pas la seule. Au contraire, il y a beaucoup de gens qui ressentent ça et qui se laissent limiter par ça. Et le raisonnement qui m’a aidé est le suivant « qui que l’on soit, notre expérience, votre vécu, nos connaissance et compétences peuvent toujours rendre service à quelqu’un quelque part (c’est aussi du M Latulippe ça). Donc voilà, sache que j’aime beaucoup ton blog, on y sent ton énergie, ton envie de partage et ta générosité. Tu as sûrement beaucoup de choses à apporter 🙂

  2. fanny

    Chouette article Eve-Anne, et oui notre égo bien compris et bien maitrisé nous aide à avancer. 🙂

    • Eve Anne

      salut Fanny,

      hé hé hé, il faut sûrement être une de ces drôles de PNListe pour transformer une croyance aussi limitante sur l’ego de manière aussi naturelle 🙂 lol
      merci pour ton commentaire 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :