Le mala, objet sacré et bijou spirituel

mala6Aujourd’hui, je vous propose de découvrir un des objets spirituels les plus utilisés dans la pratique du yoga : le MALA.

Qu’est-ce qu’un mala ? A quoi ça sert ? Comment l’utiliser ?

Pour cela, je voulais absolument laisser la plume à Samuel, de « O larmes divines ». Quand j’ai découvert les créations de Samuel, je suis tout de suite devenue fan ! Et je suis donc très heureuse qu’il ait accepté mon invitation.

 

 

 

Bonjour ! Je m’appelle Samuel. Je suis artisan depuis 5 ans dans la création de bijoux à caractère spirituel, et surtout de malas en graines de rudraksha larmes de Shiva.

Qu’est-ce qu’un mala ?

amala8Le mala est un outil, un objet spirituel avant d’être un bijou spirituel. Mais force est de constater qu’un mala a les qualités requises pour être qualifié de bijou, surtout lorsque l’on connaît la symbolique alchimique du bijou.

Créé en Inde il y a plus de 3000 ans, le mala trouve ses racines dans l’hindouisme, le bouddhisme, la méditation et le yoga. Le terme « Mala » est un mot en Sanskrit (langue hindoue) qui signifie « guirlande de méditation ». A l’origine, les malas étaient surtout utilisés pour un style spécial de méditation appelé « Japa ».

Le mala est le rosaire des hindous et des bouddhistes. Il sert à compter les mantras, qui sont des formules sacrées et des noms du Divin.
Chaque perle représente une répétition du mantra.

Le Mala est constitué de 108 perles. Elles peuvent être de bois, de pierres, d’os ou de graines.
Il existe moult significations du nombre de perles : 108. Je retiendrai celle qui est la plus originelle, liée à la respiration méditative.
Dans les Upanishads, il est dit qu’une personne respire 21 600 fois par 24 h. Ainsi, pendant le jour, on respire 10 800 fois et, la nuit, 10 800 fois aussi.
La répétition du Mantra, idéalement, devrait se pratiquer à chaque respiration, et il est dit que chaque fois que l’on chante un mantra, ses fruits sont multipliés par 100.
Ainsi, répéter le mantra 108 fois est en réalité égal à 10 800 fois…

108 est un nombre Harshad, c’est-à-dire un nombre entier divisible par la somme de ses chiffres.
Harshad veut dire « grande joie » en Sanskrit.

 

La graine de rudraksha

DSCN9134Personnellement, j’utilise essentiellement la graine de rudraksha larme de Shiva, surtout pour sa vibration en lien avec le couple alchimique tantrique Shiva Shakti (*), et
recevoir sa toute puissance divine. Shiva représente l’homme, le principe masculin; et son épouse et femme, Parvati, le principe féminin (Shakti). Une part des enseignements du tantrisme (et de l’alchimie) se fonde sur l’union des principes masculin et féminin, soit l’union de l’homme et de la femme, Shiva et Shakti.

Les rudrakshas possèdent de puissantes propriétés électromagnétiques qui favorisent les capacités de concentration. Elles sont beaucoup utilisées par les pratiquants de méditation.
Rudraksha apaise l’activité mentale, régularise la pression sanguine et équilibre le système nerveux.
C’est la graine sacrée de Shiva emplie de Shakti.

 

(*) Dans les enseignements tantriques, il est dit que Shiva et Sakti partagèrent l’ art d’ aimer et l’ art de l’ union sexuelle et découvrirent comment canaliser leurs énergies sexuelles en empruntant les courants de leurs centres énergétiques, les chakras. Ainsi la fusion sexuelle permet la fusion des principes masculin et féminin à l’intérieur de l’être, l’androgyne divin est né, Shiva Shakti qui ne font plus qu’un physiquement et énergétiquement.

 

Japa : La récitation de mantras

Le mot « Japa » signifie en sanskrit « récitation ». La récitation répétée d’un mantra harmonise les centres d’énergie à l’intérieur du corps : chakras et nadis.
Le japa mala de rudrakshas est l’outil idéal du méditant.

Dans la pratique de la méditation, le mala est utilisé comme un compteur. A chaque mantra récité, le pratiquant fait avancer une perle entre son pouce et son majeur, faisant le tour du mala jusqu’à la perle de tête appelée Meru. Le Meru permet de guider et de constater que le tour de mala (les 108 répétitions) est achevé. (Le Meru ne fait pas partie des 108 perles).

Il est dit dans les textes anciens que si l’on arrive arrive à faire un tour complet de Mala à 108 perles de cette façon sans avoir été à aucun moment distrait par une pensée, on est devenu un être éveillé!

Pour les personnes n’ayant pas d’intérêt envers la méditation, la religion ou le yoga, porter un mala peut tout simplement vous aider à vous sentir mieux. En effet, dans la croyance populaire hindoue, le mala permet de se purifier, et de repousser les énergies négatives et les mauvais esprits.

 

La symbolique du mala, bijou spirituel

yantra2

Bijou et Joyau ont la même racine que Joie, substantif du verbe Jouir, ce qui permet de délimiter le champ symbolique de ce mot, qui s’étend de l’appel des sens aux
aspirations de l’esprit.
Dans la connaissance secrète (**), le bijou, fait par ses gemmes de lumière, par ses joyaux sacrés et par ses métaux de la matière la plus mûrie au sens alchimique du
terme -surtout l’or inaltérable-, devient l’expression de l’énergie primordiale, issue du ventre de la terre, ce qui, en d’autres termes, évoque bien la montée de la libido.

Les bijoux et leurs pierres précieuses, que tant de mythes et légendes relient au dragon et au serpent (***), sont donc chargés d’un secret d’immortalité. Ils symbolisent la connaissance ésotérique car ils sont énergie et lumière.

 

(**) Au-delà de l’époque et du lieu, des croyances et des races, au-delà de notre savoir limité, il existe une Connaissance universelle, une Connaissance de nous-mêmes, d’abord, puis du monde et du cosmos qui nous entourent. Une Connaissance supérieure qui répond aux grandes questions de la vie et de la mort, des mystères de l’Être et du non-Être, de la Création et de tout ce qui existe. La Connaissance secrète est la science universelle qui cherche à expliquer la Réalité. C est la philosophie qui vise à enseigner aux humains de toutes les époques comment éveiller leur conscience et leurs facultés. La Connaissance secrète est la mystique des rites et prières qui ouvrent les portes du Divin, dans l’amour du prochain. Elle est l’art royal qui véhiculait autrefois la science, la philosophie et la mystique, du temps où ils étaient unis. Cette Connaissance ne pourra jamais appartenir à quiconque ; jamais personne ne pourra prétendre en avoir l’exclusivité ou prétendre l’inclure toute entière dans ses enseignements. La Connaissance secrète c’est la Vérité qui nous échappe à chaque instant, en nous et autour de nous.

(***) Dans toutes les traditions populaires, dans les contes, les mythologies, on trouve l’image du serpent ou du dragon. Symboliquement alchimique, le serpent ou le dragon n’est autre que la force sexuelle. Dans le tantrisme, la force sexuelle est nommée kundalini, et est définie comme un serpent enroulé trois fois qui dort dans le centre énergétique Muladhara, le chakra racine. On parle aussi de feu sexuel que montre bien aussi la symbolique du dragon qui crache le feu. Si l’homme sait s’en servir, il sera propulsé vers les hauteurs, mais s’il ne le fait pas, parce qu’il est ignorant, négligent ou faible, il sera brûlé, réduit en cendres ou précipité dans l’abîme. »

 

 

moi

SAMUEL. J’ai cotoyé un sâdhu pendant 15 ans, de la confrérie des naga babas Sannyasin, les gardiens du feu sacré. Le sādhu ou « saint homme » est celui qui a renoncé à la société pour se consacrer à l’objectif de toute vie, selon l’hindouisme, qui est le moksha, la libération de l’illusion (māyā). C’est grâce à cette rencontre qu’e j’ai découvert la rudraksha, le mala et le tantrisme. Mes malas sont inspirés de la tradition hindoue, et montés essentiellement en graines sacrées de rudraksha larmes de Shiva. Celles-ci ont été préalablement bénies en Inde lors de pùja, cérémonie en l’honneur de Shiva, par les sâdhus.

Ô LARMES DIVINES est une collection de bijoux énergétiques et sacrés, des bijoux d’âme car ils ont le pouvoir d’influencer,développer et protéger votre vie sur le niveau le plus profond: l’ÂME. L’âme grandit seulement par des vibrations hautes, paisibles, divines. Un bijou d’âme est un objet de pouvoir qui transmet ces vibrations. Les perles, gemmes et graines sacrées aux pouvoirs naturels offrent un rapport direct avec le divin, augmentent la sagesse et protègent des forces de négativité. Mes malas sont fait avec conscience en méditation, avec intuition pour la création et avec patience pour la concentration. Porter un mala de rudraksha, c’est sentir l’énergie de Shiva Shakti à fleur de peau.

 

5746580994_a8ceb86f49_o

 

 

Si cet article vous a plu, laissez un commentaire !

4 Comments

  1. Chantal

    Merci beaucoup pour cet article très intéressant.

    • samuel

      Avec joie, merci

  2. VIGENT

    Waouh… une fois de plus l’article m’a appris de nouvelles choses sur le mala.Merci pour ces découvertes ,est il possible de se procurer un mala fabriqué par cet artisan?.Merci par avance si vous pouvez me répondre.Namasté.

    • samuel

      Merci, pour une acquisition de mala crée par Samuel, cliquez sur le lien Ô LARMES DIVINES, titre en bleu du dernier paragraphe, bonne visite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :