Découvrez la méditation de pleine conscience avec Marie

Méditation de pleine conscience« Si l’on enseignait la méditation à tous les enfants dans le monde à partir de 8 ans, on éliminerait la violence en une génération » Tenzin Gyatso. XIVème Dalaï Lama, prix Nobel de la paix.

Aujourd’hui, j’ai le plaisir d’accueillir Marie Lesire sur le blog. Marie est instructrice de Méditation de Pleine Conscience. Mais ce qui me touche particulièrement dans sa démarche et qui m’a donné particulièrement envie de lui donner la parole, c’est qu’elle a choisi de mettre ses compétences au service des enfants.

Je vous laisse donc en très bonne compagnie …

– Bonjour Marie. Peux-tu te présenter en quelques mots pour les lecteurs et lectrices du blog ?

BMéditation de pleine conscienceonjour à toutes et à tous. Je m’appelle Marie Lesire, j’ai 37 ans. Je suis la maman de Rafael et de Luis qui ont respectivement 7 ans et 5 ans.

Après avoir fait des études de communication appliquée à l’IHECS à Bruxelles, j’ai travaillé pendant 2 ans dans une association de soutien à la création d’entreprise en Provence. Mais la pluie et le froid belges me manquaient trop Sourire . Je suis revenue vivre dans le Nord de la France et je suis devenue enseignante dans un petit village entre Valenciennes et Saint Amand.

Parallèlement à cela, j’ai découvert la pleine conscience et ai commencé à pratiquer, puis à me former. J’ai réussi à concilier pendant quelques années les deux activités. Depuis plusieurs mois, cette cohabitation ne se passait plus de manière juste pour moi. J’ai donc démissionné de mon poste d’enseignante avec l’intention de développer mes activités de pleine conscience pour les enfants et les adultes. Particulièrement en direction des écoles, pour les enseignants et les élèves.

 

– Comment as-tu découvert la Méditation de Pleine Conscience ?

Au printemps  2010, je me suis inscrite au premier cycle de « gestion du stress par la pleine conscience » animé par Ilios Kotsou et organisé par l’asbl Emergences.

Après ces 8 semaines, j’ai continué à pratiquer, d’abord assez ponctuellement puis de plus en plus assidûment. Je me suis rendue compte assez rapidement  des bénéfices sur moi-même, des effets sur mes proches et surtout dans mon travail.

 

– Peux-tu nous présenter la Méditation de Pleine Conscience ? Quelles sont ses applications ? Quels bienfaits en retire-t-on ?

La pratique de la pleine conscience nous invite à nous relier à notre expérience du moment présent, à observer ce qui se passe en nous et autour de nous, en étant bienveillant envers nous-mêmes et envers les autres, sans jugement, et en restant curieux de ce qui arrive.

La pleine conscience n’est pas un outil ou une technique, c’est une manière d’être en relation avec soi-même et avec le monde qui nous entoure, avec bienveillance, douceur et curiosité.

La pratique de la pleine conscience nous permet de sortir de nos automatismes et du mode « pilote automatique », que ce soit en ce qui concerne nos pensées, nos émotions ou la relation que nous avons avec notre corps. En effet, et contrairement à ce que l’on pourrait croire, la pratique de la pleine conscience est une pratique essentiellement corporelle. La pleine conscience nous apprend à être davantage présent dans notre propre vie.

La méditation est une pratique qui existe depuis bien longtemps et trouve ses racines dans de nombreuses religions, le bouddhisme en particulier. La pleine conscience que je pratique en est issue, mais a été adaptée et transformée pour devenir une pratique entièrement laïque.

 

Jon Kabat Zinn. Méditation de pleine conscience
Jon Kabat Zinn

C’est un scientifique américain, Jon Kabat Zinn, qui a créé et développé à la fin des années ’70 un programme appelé MBSR (Mindful Based Stress Reduction ou Réduction du stress par la pleine conscience »). Ce programme pour adultes propose un entraînement progressif sur une durée de 8 semaines en alternant des séances en groupe et de la pratique à domicile. Au cours de ce programme, les participants expérimentent la pleine conscience par différents moyens (méditation assise, scan corporel, méditation en marchant, yoga) et au travers de moments de partage avec le groupe et avec l’instructeur, en lisant des textes. Les séances sont thématiques et des exercices en lien avec la séance sont proposés aux participants.

La pleine conscience est une pratique laïque et moderne dont les effets bénéfiques font, depuis une trentaine d’années, l’objet de nombreuses études scientifiques. L’entraînement à la méditation de pleine conscience peut améliorer la gestion de nombreuses problématiques : stress, anxiété, ruminations mentales, rechutes dépressives, gestion de la douleur, insomnie, impulsivité (accès de colère, crises de boulimie,…), difficultés relationnelles (couple, enfants, famille au sens large), insatisfaction générale dans sa capacité à vivre le moment présent.

Les applications de la pleine conscience sont nombreuses. De nombreuses études ont été réalisées et des programmes pour des publics spécifiques ont été développés, tel que l’accompagnement à la naissance, manger en pleine conscience (ces deux programmes sont proposés par Emergences, en plus des cycles pour adultes), la prévention des rechutes dépressives (programme MBCT).

 

– D’où t’es venue l’envie de te tourner plus particulièrement vers les enfants ? Que retires-tu de ton expérience avec les enfants ?

Méditation de pleine conscience - enfantsAprès avoir expérimenté la pratique de la pleine conscience pour moi-même, j’ai eu la conviction, de par ma profession, qu’il fallait faire découvrir cela aux enfants. Je me suis donc formée auprès de Eline Snel, l’auteure de « Calme et attentif comme une grenouille »,  et je suis devenue instructrice de pleine conscience pour les enfants. J’ai commencé à pratiquer avec mes élèves et à organiser des cycles privés pour les enfants. Enseignante en France, j’ai eu des difficultés à diffuser ce projet comme je le souhaitais car j’ai rencontré beaucoup de freins et de craintes institutionnels. Formée en parallèle à l’ULB pour être instructrice pour les adultes, j’avais le souhait de faire bénéficier aux enseignants tous ces bienfaits que j’avais moi-même expérimentés dans ma classe.

Voilà pourquoi nous avons créé, avec d’autres collègues instructrices de pleine conscience et le soutien de l’association Emergences, Graines d’Emergences, qui est le pôle éducation dédié aux enfants et à l’école au sein d’Emergences.

Nous intervenons dans les écoles et nous proposons des programmes de pleine conscience adaptés pour les enseignants et pour les élèves, de la maternelle à la sixième secondaire. Notre expérience (nous avons formé, depuis 3 ans, plus de 4000 élèves à Bruxelles et en Wallonie !) et de récentes études scientifiques démontrent les bénéfices de la pleine conscience à l’école sur la gestion du stress et une amélioration du sentiment de mieux-être. En voilà quelques-uns : renforcement des capacités cognitives (attention, mémoire et concentration), meilleure régulation émotionnelle, mieux-être physique, accroissement de la confiance en soi, réduction du stress et de l’anxiété, réduction de l’impulsivité.

En plus de mon engagement dans l’équipe de Graines d’Emergences, je développe aussi essentiellement dans le Hainaut occidental, des cycles pour les enfants et les adultes. Que ce soit dans des écoles de la région ou dans des groupes privés.

 

– As-tu d’autres activités, ou conseils bien-être à partager avec nous ?

Comme je l’ai dit plus haut, la pleine conscience est d’abord une manière d’être plutôt qu’une technique ou un outil.

Je pratique la méditation quotidiennement

Et j’essaie aussi de me tenir à un petit rituel chaque soir : les 3 gratitudes. Avant de m’endormir, je repense à 3 beaux moments ou 3 évènements agréables (ou pas d’ailleurs !) qui me sont arrivés dans la journée. Et je suis reconnaissante de ce que j’ai appris, de ce que j’ai pu vivre grâce à cela.

Je me suis inscrite à un cours de yoga et j’y vais chaque semaine.

 

– Quels sont tes projets pour l’avenir ?

Continuer à développer et partager la pleine conscience auprès des enfants et des adultes, que ce soit dans les écoles ou dans des cycles privés. Je coordonne une partie des activités de Graines d’Emergences  et nous essayons de développer nos projets scolaires.

 

– Où peut-on te retrouver sur le net ou ailleurs ?

Vous pouvez me retrouvez sur “Graines d’Emergences” ou sur sa page Facebook

Ma page Facebook (https://www.facebook.com/jesuisicipleineconscience/) et mon site web (http://www.jesuisici.org) sont en construction…

 

 

 

 

Un tout grand merci à Marie pour cette interview.

Si vous avez aimé, et si, vous aussi, vous estimez que la méditation devrait faire partie à part entière de l’éducation de nos enfants, laissez-nous votre message dans les commentaires !

 

 

 

2 Comments

  1. Sasha

    Merci beaucoup pour cette interview, cela aide beaucoup car je suis « en panne » depuis plus d’un mois, je ne pratique plus, ni le yoga, ni la méditation, je ne sais ce qui m’arrive, je n’arrive pas à comprendre. Lire ce que dit Marie me force à m’interroger.

    Belle soirée à toi Eve-Anne

    Sasha

    • Eve Anne

      Merci Sasha.
      Je ne doute pas que le « feu intérieur » reviendra, et sûrement encore plus brillant qu’avant 🙂
      Bonne continuation 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :