2 manières de pratiquer la posture du triangle (utthita trikonasana)

Comment pratiquer la posture du triangle

La posture du triangle (utthita trikonasana) est une posture d’étirement, de puissance, d’ancrage mais aussi une posture de feu. Elle donne beaucoup d’énergie et de confort corporel.

Je vous propose ici de découvrir (ou redécouvrir) deux manières de pratiquer cette posture : une version statique et une version dynamique.

C’est parti !

La posture du triangle : les bénéfices

La pratique de la posture du triangle :

  • assouplit le corps et donne du confort
  • régénère le système ostéo-articulaire
  • soulage l’arthrose et freine son développement
  • donne de l’énergie et du punch
  • développe la concentration et la volonté
  • crée un lien et met en relation les énergies de notre base (force, énergie de la terre, énergie de kundalini, énergies plus « animales ») avec les énergies du chakra du front (volonté, énergies mentales)

La posture du triangle : version statique

Si vous faites un peu de yoga, vous connaissez probablement le triangle dans sa version statique, c’est-à-dire, une version où on s’installe dans la posture pendant plusieurs secondes ou minutes. On respire sans bouger dans la posture.

Il existe plusieurs façons de faire cette version statique, en fonction des différentes écoles de yoga.

Voici deux exemples :

photo extraite du livre « Yoga,joyau de la femme » de G. S. Iyengar

Dans cette position, on veille à avoir une bonne position des pieds et des genoux.

Le pied droit est tourné à 90 degrés vers l’extérieur et le genou droit s’aligne sur le pied (rotule tournée vers l’extérieur).

Le pied gauche est légèrement dirigé vers l’intérieur.

Le flanc droit est bien étiré pour se mettre parallèlement au flanc gauche.

Le buste est tourné vers l’avant.

Les bras forment une perpendiculaire avec le sol.

La tête est tournée pour regarder vers le haut.

 

 

photo extraite du livre « Je perfectionne mon yoga » d’A. Van Lysebeth.

Ici, la position des pieds est différente. Le pied arrière est ouvert vers l’extérieur.

Les flancs sont bien étirés mais le buste se dirige plus vers le sol.

Les épaules sont perpendiculaires au sol mais le bras gauche est collé à l’oreille.

La tête reste à l’horizontale et les yeux regardent vers la main gauche.

 

 

Comme le triangle est une posture latéralisée, quand vous avez fait quelques respirations dans un côté, vous recommencez évidemment de l’autre.

 

Comment pratiquer la posture du triangle en version dynamique ?

Voici maintenant une façon de faire typiquement natha yoga. Elle se fait de manière dynamique, c’est-à-dire, en mouvement et en synchronisant la respiration avec les gestes du corps.

Placez- vous en Tadasana, la posture debout.

Joignez les mains.

Installez la respiration ujjayi

Installez les mudras et bandhas que vous tiendrez durant toute la pratique :

  • Fixez le regard sur un point devant vous. Pendant la pratique, le regard va voyager entre la fixation du point devant et la fixation du regard sur le pouce.
  • Installez mula bandha et pensez à bien le tenir pendant toute la pratique.
  • Immobilisez la langue en la retournant dans la bouche et en appuyant la pointe de la langue sur le palais mou (ou posez la longueur de la langue sur toute la longueur du palais et appuyez la pointe de la langue sur ou entre les dents de devant)

 

la posture du triangle : position de départ

 

Ensuite, écartez les pieds toujours en fixant un point devant vous.

Ici, comme vous allez faire des aller-retours droite – gauche dans la posture, tournez les pieds légèrement vers l’extérieur

 

 

 

 

posture du triangle : départ 2

 

Sur l’expiration, penchez-vous un peu en avant en tendant les bras.

Continuez de fixer le point devant vous.

 

 

 

 

 

la posture du triangle ; préparation pour entrer dans la posture

 

En inspirant, ouvrez les bras

 

 

 

 

 

 

 

Tournez la tête à gauche et fixez le pouce gauche.

 

 

 

 

 

 

Comment pratiquer la posture du triangle en version dynamique

 

Sur l’expiration, descendez pour porter la main droite au pied droit.

Le pouce gauche se met au-dessus du regard.

Restez un peu « en bas » les poumons vides.

Ne lâchez pas le pouce gauche du regard.

 

 

 

posture du triangle : importance de fixer le pouce

 

Sur l’inspiration, remontez toujours en fixant le pouce.

 

 

 

 

 

 

Regardez à nouveau un point devant vous.

Tenez un peu le souffle les poumons pleins.

 

 

 

 

 

 

Tournez la tête à droite et regardez le pouce droit.

 

 

 

 

 

 

Comment faire la posture du triangle en version dynamique 2

 

Sur l’expiration, descendez pour porter la main gauche au pied gauche.

Le pouce droit se met au-dessus du regard.

Gardez toujours les yeux fixés sur le pouce droit.

Restez un peu « en bas » les poumons vides.

 

 

 

 

 

Sur l’inspiration, remontez sans lâcher le pouce du regard.

 

 

 

 

 

 

Ramenez le regard devant.

Recommencez le cycle.

 

 

 

 

 

 

Répéter cette série 3 ou 5 fois fois

 

Après votre dernière série, ramenez les mains jointes devant la poitrine sur l’expiration.

Puis ramenez les pieds et relâchez.

 

Pour terminer, placez-vous dans la posture de padahastasana (mains sur les pieds ou mains sous les pieds)

et relâchez complètement

 

 

 

 

 

 

 

La posture du triangle : les visualisations

Les triangles sont reliés à nos énergies de feu (énergies de puissance, de mouvement, et de santé), et plus particulièrement aux points du feu principaux :  l’anus, le ventre, l’axe, les yeux; les pouces.

Vous veillerez donc à avoir une attention particulière pour ces points pendant toute la pratique.

En ce qui concerne le trajet du souffle, visualisez :

  • le souffle qui monte dans la colonne vertébrale du chakra de la base (anus) jusqu’au chakra du front à l’inspiration. Il y a expansion de l’énergie dans l’axe jusqu’au front et dans toue votre strucuture
  • le souffle qui descend du front jusque la base à l’expiration. Il y a condensation de l’énergie dans le chakra de la base

 

La posture du triangle : les mantras

Les mantras ici utilisés mentalement sont :

  • le son « om » sur l’inspiration, l’expiration et les rétentions

Ou

  •  le son « om » tout le temps.

 

A vous de jouer maintenant ! Bonne pratique ! Et laissez un p’tit mot dans les commentaires !

 

 

10 Comments

  1. genevieve

    super je le fait il est facile à faire apres on est bien on continue !!!!!!!!!!!!!!

  2. Alain

    Petites remarques
    La position du pied avant doit s’ouvrir à droite ou à gauche ds l’axe de la pose
    Le pied arrière doit être fermé de
    30 ou 60 degré pour permettre un bonne torsion des hanches.
    On constate d’ailleurs que vous n’êtes pas bien aligné ( sortie des fessiers vers l’arrière) d’où mauvais alignement des 2 épaules non superposées verticalement
    Vous devez vous imaginer être prise entre 2 murs(rien ne dépasse latéralement)
    Pour vous entraîner, collez vous contre un mur et rester coller à lui pd toute la pose(arrière du pied arrière, bassin , dos , épaules, les 2, tête et bras)
    Namaste
    Alain

  3. Eve Anne

    Super geneviève !

    bonne pratique !

  4. Eve Anne

    Avec plaisir !

  5. Eve Anne

    bonjour Alain,
    merci pour vos remarques.

    Ayant moi-même pratiqué le yoga Iyengar pendant plusieurs années avant de me diriger vers un yoga beaucoup plus traditionnel, je connais ces différentes précisions anatomiques sur les postures.
    Et c’est ce qu’on retrouve sur la très belle photo que j’ai mise de Gita Iyengar.

    Ce que je propose ici est très différent, inspiré d’un autre courant ancien et traditionnel, et pour lequel j’ai développé une affinité particulière.
    L’idée de cet article est justement d’ouvrir les possibles sur différentes façons de faire en fonction de chacun.

    Les natha ont depuis des siècles une façon de faire qui reste très traditionnelle, une méthodologie bien à eux, ne se basant pas du tout sur l’aspect anatomique des choses, mais plus sur un aspect énergétique et mental (utilisation et synchronisation de souffles spécifiques, de visualisations, de mantras, mudras, etc … dans la posture même). C’est un yoga tantrique. Bref je passe car sinon je vais écrire une tartine 🙂

    Après avoir été adepte à fond d’un point de vue (alignement) puis adepte à fond de l’autre (yoga « énergétique »), je suis aujourd’hui au stade où j’apprécie tout le potentiel (en tant que prof) que représentent les deux points de vue en fonction de la personne que j’ai en face de moi.

    Les triangles tels qu’expliqués ci-dessus sont la méthodologie transmise telle quelle depuis des siècles par les natha.
    Et j’ai le privilège de transmettre à mon tour cette voie depuis maintenant plus de 10 ans avec beaucoup de plaisir !

    Bien à vous

  6. Merci Eve Anne
    Je vais pratiquer avec une amie qui enseigne le yoga à ses collégiens
    Bonne journée
    Katy R

  7. Eve Anne

    Avec plaisir !

    Bonne pratique !

  8. Paumier

    Merci Eve Anne pour vos explications très claires. Reste plus qu’à pratiquer régulièrement.

  9. Eve Anne

    Avec plaisir !

    bonne pratique !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

20 Partages
Tweetez
Partagez
Enregistrer3
Partagez17