Yoga : comment bien s’asseoir ?

bien s'asseoir en yoga et méditationQue ce soit pour des souffles, des concentrations, des méditations, le pratiquant du yoga passe beaucoup de temps assis. Il est donc important de trouver la position qui vous convient et qui soit confortable.

Bien s’asseoir en yoga, c’est trouver une position assise dans laquelle vous allez avant tout redresser la colonne vertébrale.

La verticalité est un de vos objectifs les plus importants.

Dans cet article, vous trouverez un aperçu des différentes assises les plus courantes, les possibilités d’adaptation et ce à quoi vous devez faire attention pour être dans une bonne position. Vous verrez aussi pourquoi il est si important de se tenir droit. Et finalement, comme nous allons en prendre l’habitude, ce sera à votre tour de jouer avec l’exercice pratique.

 

Pourquoi se redresser ?

En yoga, la verticalité n’a rien à voir avec les habitudes qu’on vous a peut-être inculquées dans votre jeunesse

: « Tiens -toi droit !»  étant souvent synonyme de rigidité, de tensions et de blocages plus que d’une véritable verticalité où l’énergie peut circuler harmonieusement. Cette éducation au « garde-à-vous » trouve son origine dans la croyance que la verticalité concerne le corps physique. C’est une erreur. Si notre redressement est lié en partie à notre constitution physique, il dépend également de la quantité et de la qualité de nos énergies, et de notre mental (pensées). Prenez alors un instant pour mesurer l’importance de ce qui suit : l’acte volontaire de se redresser influence la circulation de notre énergie et notre stabilité mentale.

Les yogis disent que le fait de s’avachir garde l’individu dans ses conditionnements, qu’ils soient personnels, familiaux, sociaux et karmiques. En termes plus vulgarisés, l’individu « suit le troupeau ». Se redresser signifie se libérer de ses conditionnements, appréhender le monde avec plus de recul et en accord avec son véritable soi.

 

Bien s’asseoir : Un aperçu des postures assises

Voici les trois postures assises les plus importantes :

P1010478 bien s'asseoir svastikasana
1: Padmasana : le lotus
le pied gauche est dans l’aine droite et le pied droit est dans l’aine gauche, les deux talons appuient sur le pubis.
2 : Siddhasana :
la posture parfaite ou posture des pouvoirs
un talon comprime l’anus et l’autre comprime le pubis, les pieds l’un au-dessus de l’autre
3 : Svastikasana :
la posture porte-bonheur
Ressemble au lotus mais il y a un espace entre le pubis et les pieds

 

Ces postures n’étant pas forcément facilement accessibles pour tout le monde, il existe des alternatives en attendant que les hanches acceptent de se délier suffisamment :

P1010474 tailleur
4 : Ardha padamasana : le demi-lotus
le pied gauche est dans l’aine droite, ou le pied droit est dans l’aine gauche
5 : sukhasana : la position confortable ou tailleur
simple croisement de jambe

 

Dans ces assises, votre verticalité est directement liée à la souplesse et l’ouverture de vos hanches.

Voici le premier point de repère important : vos genoux ne doivent pas dépasser la hauteur de vos hanches. Observez sur les photos ci-dessous :

– Dans les deux photos de gauche, les genoux sont très hauts. Le dos est arrondi, le ventre est comprimé et la nuque se raccourcit pour que vous puissiez regarder devant vous.

– Dans la photo de droite, les genoux sont bas. Le bassin a basculé, le dos s’étire (le bas du dos est dégagé). La face ventrale est ouverte et longue et la nuque reste longue.

 

P1010488 2 tailleur incorrect 2 siddhasana
6 : Assise incorrecte : les genoux sont trop hauts, le dos est rond. 7 : Assise incorrecte : les genoux sont trop hauts, le dos est rond. 8 : Assise correcte: les genoux plus bas que les hanches, le dos est étiré.

 

Comment adapter sa posture assise ?

Afin de positionner plus facilement le bassin correctement et pour éviter certaines compressions qui entraînent  un endormissement ou un fourmillement dans les jambes, il est conseillé de surélever les fesses à l’aide d’un coussin, d’un zaphu ou d’ un “boudin” (couverture roulée).

coussin bien s'asseoir boudin
9 : Posture assise avec un coussin 10 : Posture assise avec un zaphu 11 : posture assise avec un boudin

 

Il existe également des briques pour le yoga. Elles sont pratiques pour des assises courtes (5, 10 minutes), peu chères et certaines écoles les utilisent comme aide dans d’autres postures. Cependant, si vous restez plus longuement assis dans vos pratiques (15,20,25 minutes), je vous conseille le Zaphu ou le boudin

P1010915
12 : Posture assise sur une brique

D’autres possibilités, un peu différentes

Le diamant est également une position assise courante. Elle est légèrement différente au niveau énergétique et est utilisée dans certaines pratiques plus ciblées.

Néanmoins, si vous avez de gros blocages au niveau des hanches, elle représente une bonne alternative.

diamant de dos diamant de face
13 : Vajrasana : Le diamant, assis sur les talons 14 : vajrasana : le diamant, assis sur les talons

 

Certaines écoles proposent l’aide de briques également. Pourquoi pas?

virasana brique de dos P1010908
15 : Une variante de Virasana, avec une brique.
Vous pouvez superposer 2 briques si nécessaire
16 : Une variante de Virasana avec brique et adaptation pour les chevilles

Si vous utilisez ces alternatives, continuez cependant à vous essayer régulièrement au tailleur, demi-lotus, lotus, à la posture parfaite.

Elles sont TRES importantes.

 

Finalement, Chelasana, la posture du disciple, une posture facile, qui favorise la capacité d’écoute.

bien s'asseoir
17 : Chelasana, la posture du disciple

 

 

Exercice Pratique

1) Essayez-vous à ces différentes assises, essayez les différentes adaptations et trouvez ce qui vous convient.

ATTENTION, NE FORCEZ JAMAIS les hanches, genoux et chevilles !!!!

2) Installez- vous comme sur la photo 6 (position incorrecte) puis comme sur la photo 8 (position correcte) et observez la différence au niveau du corps, de la respiration et de votre état mental.

12 Comments

  1. Frédérique

    Bonjour !

    Merci pour votre super article, très complet ! J’ai un souci je crois aux hanches, j’ai trouvé sur ce blog une photo pour soutenir les genoux avec des cales quand ils ne peuvent pas se déposer au sol :
    https://yogasatya.fr/2016/11/30/une-bonne-assise-en-yoga/

    Cela m’a l’air confortable. Qu’en pensez-vous ?
    Merci !

    • Eve Anne

      Bonjour Frédérique,
      oui pourquoi pas. Surtout en cas de douleurs. Tous les « bidouillages » sont bons quand ils sont nécessaires.
      Par contre, si pas de douleurs, je préfère ne pas utiliser de matériel. L’ouverture de hanches et la verticalité viennent du développement d’une énergie interne. L’utilisation constante de matériel peut ralentir ce processus.
      bonne journée et bonne pratique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :