Comment utiliser la visualisation en yoga ?

Comment utiliser la visualisation en yoga ?

Comment utiliser la visualisation en yoga, surtout quand on est débutant ?

En hatha yoga traditionnel, la posture est toujours combinée à plusieurs autres techniques :

  • une gestion du souffle
  • un mantra (utilisation mentale d’un son)
  • des bandhas (contractions de certaines zones du corps)
  • des mudras et drishtis (gestes des mains, des yeux, de la langue)
  • une visualisation

Tous ces éléments servent à canaliser l’ énergie et le mental, menant ainsi à développer santé, concentration et puissance personnelle.

Et c’est la synchronisation de l’ensemble de ces éléments dans une posture qui va permettre à celle- ci de révéler toute son efficacité.

Nous allons, dans le cadre de cet article, nous attarder un peu plus sur la visualisation.

Quoi visualiser, pourquoi et comment le visualiser ?

 

Yoga : comment faire le corbeau ?

yoga : comment faire le corbeau ?Comment faire le corbeau, kakasana, en yoga ?

Dans le hatha yoga traditionnel, la posture du corbeau, kakasana, se fait de deux manières :

  • soit en équilibre sur la tête et les mains (un peu comme dans le trépied)
  • soit en équilibre uniquement sur le mains.

Le corbeau fait partie des viparita karani mudra (les postures inversées).

La première version du corbeau en appui sur le crâne est la plus simple et la plus accessible des inversions.

Si cette posture peut paraître impressionnante, sachez que c’est avant tout une posture de légèreté.

Combien de fois n’ai-je pas entendu « Moi je ne sais pas faire le corbeau car je n’ai pas assez de force dans les bras ».

Et bien vous vous trompez ! Se positionner dans cette posture n’a rien à voir avec le fait d’avoir des bras musclés ! C’est avant tout une recherche d’équilibre, d’axe, d’alignement, de légèreté et de joie intérieure.

Lorsque la posture est bien prise, il n’y a pas ou presque pas d’effort. On s’y sent tellement bien !

Talasana : comment pratiquer les étirements des paumes de mains ?

Voici les talasana, les étirements des paumes de mains.

Ces quelques étirements de yoga sont faciles, accessibles à tous et très bien adaptés pour les débutants.

Ils délient bien le corps, en douceur, et font circuler l’énergie.

Ils peuvent se faire en début de séance, mais aussi seuls le matin ou n’importe quand dans la journée.

C’est parti !

Comment prendre soin de vos épaules grâce au yoga ?

Comment prendre soin de vos épaules grâce au yoga ?Comment prendre soin de vos épaules grâce au yoga ?

Les épaules et la nuque sont des parties du corps souvent tendues voire douloureuses.

De par un mode de vie sédentaire et une posture inadéquate au quotidien, au bureau, face aux écrans, dans un canapé, … cette région du corps pourtant sensible est souvent malmenée.

Que ce soit :

  • par inattention
  • par manque d’énergie
  • par timidité ou manque de confiance en soi
  • à cause du stress ou de l’anxiété
  • suite à des efforts de concentration intellectuelle intense
  • parce que vous sollicitez beaucoup les yeux

peut-être ne vous rendez-vous pas toujours compte que vous affaissez la partie haute du corps.

 

Les épaules se referment et le haut du dos se voûte.

Cette position est un cercle vicieux car plus vous vous affaissez, plus vous diminuez votre énergie. Et plus vous diminuez votre énergie, plus vous vous affaissez, jusqu’à vous retrouver tendu, fermé, le souffle court, et fatigué.

J’ai donc réfléchi pour rassembler dans cet article l’ensemble des techniques qui m’ont été les plus bénéfiques et qui ont été pour moi les plus efficaces pour détendre, renforcer et soulager les épaules, et ce tout au long de mes années de pratique.

Des étirements les plus simples au postures les plus « avancées », vous en trouverez pour tous les goûts … Enjoy !

Posture du guerrier : tout savoir sur virabhadrasana 1 et 2

Posture du guerrierAujourd’hui, j’accueille Sandra, professeur de yoga sur Biscarosse en France. Elle a eu la gentillesse de nous concocter une fiche très détaillée sur la posture du guerrier, bien qu’il faille plutôt dire « les postures » du guerrier. Si celles-ci sont plutôt connues et pas mal pratiquées, il est cependant beaucoup moins courant d’en avoir une approche détaillée sur leur sens et leur symbolique.

Personnellement, je me suis régalée…

Merci donc à Sandra.

Et que s’éveille le guerrier qui sommeille en chacun de nous …

La posture du chameau

La posture du chameau

 

La posture du chameau, ushtrasana, est une pratique de puissance, de résistance et d’intensité. D’ailleurs, on l’appelle aussi “la posture de la fermeté”.

Elles est parfois redoutée car l’idée de relâcher la tête vers l’arrière est, au début, source de peurs. On peut avoir peur de se faire mal au cou. On peut aussi se sentir inconfortable de par la sensation de déséquilibre, de perte de repère dans l’espace lorsque la tête part en arrière. C’est donc une posture qui raffermit non seulement le corps mais aussi le mental.

Mais, quand on commence à l’apprivoiser et à pouvoir s’y installer un peu plus dans le temps, c’est aussi une posture de lâcher prise. Quand le corps s’installe sans peur et en lâchant ses tensions, quand le souffle s’y débloque et que l’esprit ne la redoute plus mais y trouve de l’apaisement, la posture du chameau donne aussi une sensation d’ouverture, de légèreté et d’espace qui est très agréable.

C’est parti !

 

Le grand angle : la jeunesse est dans vos hanches

Le grand angleLe grand angle, maha konasana, est une posture qui fait un bien fou ! Si vous souhaitez entretenir votre vitalité et votre jeunesse, c’est une posture idéale.

Elle peut être impressionante au premier abord. Mais si vous pensez que cette posture n’est pas pour vous, détrompez-vous ! Il existe plusieurs façons de pratiquer le grand angle, dont certaines restent accessibles au plus grand nombre.

La différence entre Viparita karani mudra (le geste inversé) et Sarvangasana (la chandelle)

Viparita karani mudraLes postures inversées (viparita karani mudra) sont des postures incontournables dans le yoga.

On me pose souvent des questions sur la posture de la chandelle, comme :

« Est-ce que je suis suffisamment droit ? »

« Est-ce que mes mains sont bien positionnées ? »

« Est-ce que je peux mettre les mains sous les fesses plutôt que dans le dos ? »

« Normalement, est-ce que je ne devrais pas mettre mes mains plus haut dans le dos, tout près des omoplates ? »

« Est-ce que je peux plier les genoux ?  »

etc …

Toutes ces questions viennent du fait qu’il existe en réalité deux postures « la tête en bas – les pieds en l’air » qui se ressemblent.

Viparita Karani Mudra : la posture inversée Sarvangasana dite communément “La Chandelle”
Viparita karani mudra

Ces deux postures se ressemblent très fort, si bien que parfois on  les confond.

Je vous dis tout en détail dans cet article …

2 postures de yoga pour ouvrir le chakra du coeur

chakra du coeurS’il est le siège de l’amour inconditionnel et de l’intuition, le chakra du coeur, anahata chakra, dans son autre facette, est aussi le siège de la personnalité égotique et de l’attachement.

Si c’est là que réside notre capacité au bonheur et à la béatitude, c’est aussi là que se trouvent nos doutes, nos angoisses, notre réactivité, nos convoitises, …

Ce n’est donc pas étonnant de trouver nombre de postures majeures du yoga pour dénouer ce centre d’énergie. En voici deux parmi d’autres …

 

 

 

 

Les trois choses importantes à savoir pour se tenir droit

se tenir droitSe tenir droit, la verticalité est un des objectifs principaux du yoga.

Trouver la “juste attitude” où le corps se redresse, où les tensions se relâchent, où la respiration devient fluide et où l’énergie circule, ce n’est pas toujours facile.

Cependant, dans les moments parfois fugaces où on se sent aligné, le sentiment de paix qui nous envahit est fantastique.

Toutes les heures passées à chercher, à s’étirer, à travailler le souffle,… sont alors récompensées.

Je voulais vous partager 3 “trucs” importants pour trouver son alignement et sa verticalité dans les postures assises.