Comme un poisson dans l’eau

school-of-fish-756460_1920Matsyasana, la posture du poisson est une posture majeure du natha yoga. Et pourtant, il m’a fallu du temps pour commencer à l’apprécier. Au début, je ne ressentais pas grand-chose hormis l’inconfort de la flexion arrière et la difficulté de l’ouverture des hanches. Je ne comprenais pas comment on pouvait trouver cette posture relaxante (du moins dans sa version sans support sous le dos). Et pourtant, avec un peu plus de concentration, beaucoup moins d’attentes et un travail sur la respiration, certaines tensions se sont déliées.

Et les jours où la vie me donne l’impression d’être en lutte, la posture du poisson me redonne calme et apaisement. Elle est pour moi tellement exigeante sur le plan respiratoire que je n’ai pas d’autre choix que de me centrer et de « lâcher ».

Le poisson, tout un symbole

Le poisson est une représentation importante dans beaucoup de cultures. Chez les indo-européens, il est relié à l’élément eau. Il est un symbole de naissance – renaissance, de fécondité et de sagesse.

Chez les chrétiens, le poisson est symbole du Christ ou de certaines de ses représentations (symbole du baptême, symbole de l’eucharistie).

Dans le védisme, une histoire raconte qu’ un poisson a sauvé Manu (le premier homme) d’un déluge et lui a remis les Védas (c’est-à-dire les textes sacrés du védisme).

Dans la tradition du natha yoga, Matsyendranath, littéralement le “Seigneur des poissons”, muta, sortit de l’eau et devint, sous l’impulsion de la voix de Shiva, le premier homme. Il devint le premier sage à recevoir les enseignements du yoga de la bouche de Shiva lui-même.

 

Les bénéfices de la posture du poisson

La posture du poisson est très bonne pour le dos. Elle stimule les organes génitaux, les reins et la thyroïde. Elle améliore la respiration et le système immunitaire. Egalement, elle est une position qui dénoue les tensions et apaise le mental.

Sur le plan énergétique, la posture du poisson est assez complète. Elle agit sur plusieurs chakras :

  • svadisthana chakra : le centre d’énergie du pubis (logique quand on s’appelle “le poisson” d’être relié au centre d’énergie de l’eau).
  • manipura chakra : le centre du feu est apaisé grâce à matsyasana (de nouveau logique puisque l’eau apaise le feu)
  • les centres du coeur et de la gorge sont aussi régulés par la position d’ouverture de la poitrine et du cou.

Matsyasana : une posture en deux temps

Matsyasana - La posture du poisson phase 1 : le sommet du crâne au sol et les yeux fixent un point derrière.

Si vous ne savez pas mettre les jambes en lotus, mettez-les en tailleur ou placez les plantes de pied l’une contre l’autre.

Vous pouvez vous aider en mettant un coussin ou une couverture sous le dos.

Respirez sur un rythme 1 temps d’inspiration – 2 temps d’expiration (avec éventuellement une rétention à poumons pleins si vous avez l’habitude). Visualisez le trajet du souffle dans la colonne vertébrale, en montant à l’inspiration et en descendant à l’expiration.

 

P1040377phase 2 : le dos est allongé au sol et les yeux fixent le plafond ou sont fermés. Dans le jargon du natha yoga, on dit que c’est la phase de subtilisation du souffle. Il n’y a plus de compte et vous allez laisser la respiration diminuer, devenir de plus en plus fine et légère, en utilisant de moins en moins d’air et en continuant à vous détendre et à vous intérioriser. Centrez- vous dans le chakra du pubis ou du coeur.

Vous pouvez également faire cette phase en tenant les coudes dans les mains et en passant les bras au-dessus de la tête.

 

A vous de jouer maintenant. En vous souhaitant de vous sentir, grâce à cette posture, heureux comme un poisson dans l’eau !
Laissez-moi vos questions, commentaires, je vous répondrai avec plaisir !

 

 

 

 

 

 

4 Comments

  1. Carole

    Bonjour Eve-Anne,
    Merci pour ton article car moi aussi je souffre dans cette posture qui est pour moi très désagréable même au niveau de la respiration…Je vais la reprendre grâce à ton éclairage…Bonne journée!

    • Eve Anne

      Bonjour Carole,

      Je suis ravie que l’article te donne de la motivation.
      je te souhaite plein de belles découvertes dans la posture du poisson
      bonne journée

  2. beatrice

    J’ y arrive mais avec les jambes bien raides et orteils tendus en serrant le mulabanda (est ce bien ça) ?

    • Eve Anne

      Bonjour Béatrice,

      Il vaut mieux mettre les jambes en tailleur ou les plantes de pied l’une contre l’autre

      Bonne pratique !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :