Les objectifs d’une pratique de yoga

objectifs pratique de yogaLe yoga, comme la méditation, sont de plus en plus connus et de plus en plus “en vogue” aujourd’hui. Personnellement, j’ai commencé une pratique de yoga régulière il y a à peu près 12 ans. Ce qui m’y a amené sont les raisons “classiques” qui amènent beaucoup de personnes à s’y essayer : des problèmes de santé et des “bobos” (mal de dos, mauvaise digestion,…) et évidemment … mon incapacité à gérer mon stress et une forme d’”hypersensibilité” aux émotions. Quand j’ai commencé, je voyais le yoga comme une sorte de gymnastique, des étirements qui font du bien … J’avais entendu dire que “c’était bon pour la santé” et que “ça me ferait du bien”. Et effectivement, j’ai très rapidement senti les bienfaits physiques du yoga. Cependant, j’étais loin d’imaginer la vastitude du chemin que je venais d’emprunter, tant sur la quantité des bienfaits que sur les découvertes que j’y ai fait.

1) Un corps en bonne santé

Le premier objectif du yoga est la santé et la longévité du corps. Le corps est considéré comme un temple sacré dont il faut prendre soin. Tout comme il est nécessaire d’avoir un véhicule en bon état pour parcourir de longues distances, il est nécessaire d’avoir un corps en bonne santé pour avoir une vie heureuse et accomplie.

Le yoga propose de nombreuses postures pour améliorer :

La souplesse

Par exemple :

souplesse avec badrasana souplesse avec le pont
P1030938_thumb.jpg dhanurasana

la force et l’ endurance

Par exemple :

Urdhva Muka Svanasana Garudasana - l'aigle
force et endurance avec le chien tête en haut équilibre et endurance avec l’aigle

 

L’ ancrage et l’ équilibre

Par exemple :

Vrksasana - vriksasana La posture de l'arbre Kakasana - le corbeau
ancrage et équilibre avec l’arbre équilibre avec le corbeau

 

2) Une respiration vivifiante

Le yoga (et plus particulièrement encore le Natha Yoga que je pratique) redonne au souffle sa juste place, à savoir la toute première place.

La respiration est le moteur de la production d’énergie et, à ce titre, a un impact fondamental sur la vitalité.

Les conséquences d’une mauvaise respiration

Beaucoup de personnes ont le ventre et le diaphragme noués, ce qui entraîne tout un tas de désagréments comme

  • de la faiblesse
  • une mauvaise digestion
  • une mauvaise immunité
  • une mauvaise circulation sanguine
  • une incapacité à se concentrer
  • une tendance à se laisser submerger par les émotions et le stress.
  • etc…

Le diaphragme est le deuxième moteur de vie après le coeur. A titre d’exemple, saviez-vous que  le va-et-vient du diaphragme participe à la digestion des aliments et au transit,  et qu’il a également un effet de pompe sur la circulation veineuse,… ?

2a) Apprendre à bien respirer.

objectifs pratique de yogaMais que signifie “bien respirer”?

 

 

 

 

Débloquer et développer la respiration abdominale.

La respiration abdominale est une respiration de jeunesse, de santé, de stabilité. C’est la respiration naturelle des bébés !

Elle implique un mouvement de va et vient du ventre et débloque le diaphragme.

 

Allonger  et ralentir la respiration

En ralentissant et en allongeant la respiration (grâce notamment à la respiration Ujjayi), vous allez ralentir votre rythme cardiaque et avoir un impact sur l’entièreté de votre métabolisme.

Mais surtout, vous allez ralentir vos pensées et réinstaurer le calme mental.

Equilibrer sa respiration entre le côté gauche et le côté droit.

Ceci est moins connu. Saviez-vous que la manière dont l’air circule dans les narines est un indicateur de votre état de santé ?

Quand tout va bien, le passage de l’air dans les narines alterne toute les 1 à 2 heures. Pendant 1 à 2 heures, l’air circule principalement par la narine droite. Puis ce cycle change et, pendant 1 à 2 heures, l’air va passer principalement par la narine gauche.

Il arrive parfois que ce cycle se bloque et qu’une narine reste toujours “bouchée”. Ce blocage est signe d’un déséquilibre, souvent précurseur d’un trouble, d’un problème de santé physique, émotionnelle ou mentale…

Equilibrer les souffles de gauche et de droite est un acte de prévention très efficace. Egalement, cet équilibrage amène un état de concentration, d’unité et de sérénité.

 

 

2b) Apprendre à développer de l’énergie

 

9853742795_4b5e8c5413_k

Economiser ses souffles pour vivre plus longtemps

Le yoga raconte une belle histoire à ce sujet. Nous avons, dans un endroit au fond du palais une réserve d’”amrita”, le “nectar de vie”. Ce nectar s’écoule goutte à goutte à chaque souffle que nous faisons. Lorsque cette réserve est épuisée, la vie quitte le corps.

Produire, purifier et harmoniser (modifier la fréquence vibratoire) notre énergie et éviter la déperdition énergétique.

Nous sommes ici au coeur de la pratique du yoga tantrique. Ordinairement, nous avons tout juste suffisamment d’énergie pour à peine assurer les actes de notre vie quotidienne (manger, marcher, travailler, dormir,…). La pratique du yoga nous propose de développer plus d’énergie. Ce “surplus” peut alors être utilisé pour notre développement personnel et notre cheminement spirituel. C’est ce surplus d’énergie qui va nous permettre de sortir de nos conditionnements et nos peurs pour laisser éclore qui nous sommes vraiment (agir en conscience plutôt que réagir).

Comment développer l’énergie ?

Apprendre à faire des rétentions de souffle.

L’inspiration et la rétention à poumons pleins sont des moments où nous pouvons profiter de l’expansion de l’énergie.

L’expiration et la rétention à poumons vides sont des moments où nous pouvons ressentir la condensation de l’énergie.

Apprendre à “subtiliser” le souffle

Après avoir appris à bien respirer, il s’agit d’apprendre à respirer de moins en moins et avec de moins en moins d’air.

C’est une étape plus “avancée” de la pratique. Il ne sert pas à grand chose de s’y essayer si on n’a jamais pratiqué les étapes précédentes (respiration abdominale, allongement et équilibrage du souffle, rétentions,…).

Il s’agit d’apprendre à respirer en réduisant de plus en plus le volume et le débit de l’air et les mouvements respiratoires.

En le “privant” d’oxygène, je vais obliger l’organisme à trouver une autre forme de production d’énergie. Le souffle qui était essentiellement pneumatique (composé d’air principalement) devient un souffle énergétique (composé de prana, d’énergie).

Vous avez peut-être déjà vu ou entendu parler de ces yogis capables de rester plusieurs minutes en apnée. Ce phénomène est possible grâce à cette forme d“alchimie” du souffle. cette forme de pranayama demande beaucoup de pratique, de concentration, d’immobilité, de temps et de patience.

Comment éviter la déperdition d’énergie ?

Par l’utilisation de mudras et de bhandas.

Mudra et bhandas sont des gestes ou des contractions qui évitent les fuites d’énergie.

A titre d’exemple :

  • Un des bhandas les plus importants est le « Mula Bhanda », la contraction du sphincter externe de l’anus
  • les drishtis ou convergences oculaires : sorte de « mudras » des yeux
  • les mudras des mains
  • etc…

 

3) Stabiliser le mental

objectifs pratique de yogaA travers le pranayama, les pratiques de retrait des sens, les concentrations et méditations, l’objectif est d’éliminer l’agitation mentale (flux de pensées incessant) mais aussi le jugement, l’analyse, les processus calculateurs pour développer une forme d’intelligence basée sur l’intuition et la vision directe. En développant votre capacité à vous centrer et à vous concentrer, vous pourrez prendre plus facilement du recul par rapport aux situations difficiles ou stressantes, appréhender vos peurs sous un angle différent et vivre le quotidien plus sereinement. Vous ferez également plus confiance à votre intuition et vos ressentis pour prendre les décisions qui vous semblent juste.

 

 

4) Yoga Nidra : un sommeil de qualité

Le Yoga Nidra ou “Yoga du sommeil” fait partie intégrante de la pratique en Natha Yoga. Il s’agit d’un ensemble de techniques et de protocoles qui permettent de se plonger dans un état entre la veille et le sommeil, une sorte de sommeil conscient où le corps dort mais où la conscience est en éveil.

L’objectif du Yoga Nidra est d’apprendre à se connaître au travers de “voyages” dans une forme d’état de conscience modifié. Cela demande du temps et de la pratique.

Néanmoins, dès les premiers essais, vous pourrez améliorer la qualité de votre sommeil d’une manière assez impressionnante. Dormir moins, dormir mieux, faire plus de rêves et s’en souvenir, et vous réveiller frais et dispos.

 

5) Eveiller ses capacités et réaliser ses potentiels

CMC_38613518_XSLes différents objectifs ci-dessus : avoir un corps en bonne santé, développer de l’énergie, développer la concentration, le calme mental et l’intuition ont pour but commun un autre objectif : l’éveil de nos capacités et la réalisations de nos potentiels.

Traditionnellement, le yoga promet à ses fervents pratiquants de connaître le “samadhi”, état de complétude et de béatitude. Cet état d’éveil n’est pas forcément le propos de notre pratique d’occidental. Néanmoins, se sentir bien dans son corps, rempli d’énergie, se sentir calme et confiant, observer la vie avec recul et bienveillance nous aident, chacun à notre niveau, à dépasser nos limites et à nous réaliser. Laisser tomber les règles, les conventions, les attentes, le regard des autres, … et “Etre qui je suis”.

 

Bonne pratique de yoga !

3 Comments

  1. Je te rejoins sur beaucoup de point, j’ai commencé pour des problèmes de dos, et je me suis rendue compte que je dormais mieux. Et que je manquais de souplesse, pas beau de vieillir. Bises

    • Eve Anne

      Bonjour Yasmine,
      C’est toujours gai de se laisser surprendre par les effets 🙂

      Pour la souplesse, c’est le temps qui va faire son oeuvre.

      Perso, j’ai eu le problème inverse au début : tendance à l’hyperlaxité, donc je pouvais passer au travers des mouvements, en gros « forcer », sans même m’en rendre compte, et ne sentir que bien plus tard que je me faisais mal. Je n’avais aucun ancrage.

      J’ai dû vraiment (et je dois encore aujourd’hui) aller dans le sens de « condenser » plutôt que d’étirer … Comme quoi …

      Bonne pratique !

  2. Les exercices renforcent le corps en lui apportant souplesse et stabilite. Les postures permettent de stimuler les organes internes et de developper une plus grande conscience du corps. Un des objectifs du yoga est d’allonger la colonne vertebrale qui se compresse tout au long de la journee et au fil des ans. Chaque posture de yoga travaille une partie du corps. Voici quelques postures et les bienfaits qui leurs sont reconnus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :