Comment faire le pont en yoga ?

Comment faire le pont en yoga ?Comment faire le pont en yoga ?

La posture communément appelée « le pont » est aussi appelée, en hatha yoga traditionnel, la posture de la roue au sol.

En sanskrit, il s’agit de « chakrasana »..

Comme toutes les postures, chakrasana a des effets énergétiques, mais elle a avant tout de nombreux avantages et effets physiologiques.

La posture du pont (ou de la roue au sol) assure santé et confort corporel.

Elle est donc vraiment la bienvenue dans une pratique de yoga où il est important que le corps soit en bonne santé afin qu’il ne soit pas une entrave au cheminement spirituel.

Si la posture du pont donne force et endurance, vous verrez, avec la pratique, que c’est aussi une pratique de détente profonde et de légèreté. Elle procure un étirement intense et dénoue les tensions.

C’est parti donc pour tout savoir sur la posture du pont !

 

Comment pratiquer Uddiyana Bandha ?

Comment pratiquer Uddiyana bandha

Uddiyana Bandha,  la pratique de la rétraction du ventre, est une pratique très importante dans le hatha yoga traditionnel. Elles est considérée comme une pratique de santé, de jeunesse et de longévité. Elle développe et canalise notre énergie. Elle est à faire très régulièrement.

Ce bandha (contraction) se retrouve dans beaucoup d’exercices de pranayama (respiration) pendant les rétentions essentiellement, avec une intensité plus ou moins forte. On le retrouve également dans beaucoup de mudras. Mais on peut également le faire seul, en tant que pratique à part entière.

Il peut se faire les poumons pleins ou les poumons vides mais on aime quand même particulièrement la version poumons vides.

C’est parti donc pour découvrir ou redécouvrir comment pratiquer uddiyana bandha et profiter de tous ses bienfaits …

Posture du guerrier : tout savoir sur virabhadrasana 1 et 2

Posture du guerrierAujourd’hui, j’accueille Sandra, professeur de yoga sur Biscarosse en France. Elle a eu la gentillesse de nous concocter une fiche très détaillée sur la posture du guerrier, bien qu’il faille plutôt dire « les postures » du guerrier. Si celles-ci sont plutôt connues et pas mal pratiquées, il est cependant beaucoup moins courant d’en avoir une approche détaillée sur leur sens et leur symbolique.

Personnellement, je me suis régalée…

Merci donc à Sandra.

Et que s’éveille le guerrier qui sommeille en chacun de nous …

La posture du chameau

La posture du chameau

 

La posture du chameau, ushtrasana, est une pratique de puissance, de résistance et d’intensité. D’ailleurs, on l’appelle aussi “la posture de la fermeté”.

Elles est parfois redoutée car l’idée de relâcher la tête vers l’arrière est, au début, source de peurs. On peut avoir peur de se faire mal au cou. On peut aussi se sentir inconfortable de par la sensation de déséquilibre, de perte de repère dans l’espace lorsque la tête part en arrière. C’est donc une posture qui raffermit non seulement le corps mais aussi le mental.

Mais, quand on commence à l’apprivoiser et à pouvoir s’y installer un peu plus dans le temps, c’est aussi une posture de lâcher prise. Quand le corps s’installe sans peur et en lâchant ses tensions, quand le souffle s’y débloque et que l’esprit ne la redoute plus mais y trouve de l’apaisement, la posture du chameau donne aussi une sensation d’ouverture, de légèreté et d’espace qui est très agréable.

C’est parti !

 

Respirer avec le ventre : 4 astuces pour y arriver

Respirer avec le ventreRespirer avec le ventre est un des objectifs les plus importants d’une pratique de yoga. La respiration dans le ventre est également appelée respiration abdominale. Il s’agit du premier étage de la respiration, au niveau du nombril.

La respiration abdominale, gage du bon fonctionnement de nos organes internes, ainsi que de notre stabilité mentale et émotionnelle, n’est pas toujours facile à mettre en place pour tout le monde. Très souvent, de par le stress quotidien, de par notre émotivité, il arrive que le ventre se noue, se bloque. Ceci a généralement des conséquences plus ou moins importantes sur notre état physique et mental.

La respiration dans le ventre est considérée comme une respiration de jeunesse (la respiration des bébés). Au plus nous avançons en âge, au plus notre respiration a tendance à devenir haute et superficielle.

Il est donc important de régulièrement faire des exercices de respiration qui permettent de développer et de maintenir une respiration abdominale profonde, ample et souple

Shitali : la respiration rafraichissante

Shitali, la respiration rafraîchissanteShitali, la “rafraîchissante”, est aussi appelée la respiration calmante, la respiration apaisante.

Vous verrez qu’elle porte bien son nom car, si beaucoup de techniques de pranayama (respiration) ont tendance à faire chauffer le corps, shitali apporte la sensation inverse. C’est par le froid et la fraîcheur que l’apaisement s’installe durant  cette pratique.

Prenez donc une assise confortable sur votre zafu ou votre couverture. C’est parti !

 

 

 

 

Le grand angle : la jeunesse est dans vos hanches

Le grand angleLe grand angle, maha konasana, est une posture qui fait un bien fou ! Si vous souhaitez entretenir votre vitalité et votre jeunesse, c’est une posture idéale.

Elle peut être impressionante au premier abord. Mais si vous pensez que cette posture n’est pas pour vous, détrompez-vous ! Il existe plusieurs façons de pratiquer le grand angle, dont certaines restent accessibles au plus grand nombre.

2 exercices doux pour tonifier le ventre et le bas-ventre

Tonifier le ventreVoici 2 exercices pour tonifier le ventre et le bas-ventre.

Avant toute chose, je tiens à préciser que cette vidéo n’est pas pour vanter la taille de guêpe ou le ventre plat à la plage cet été. Quand vous serez en maillot cet été, mesdames, laissez votre petit bedon s’exprimer en tout liberté 🙂 ! Rien de pire que d’avoir le ventre noué ou de le maintenir tout le temps serré pour avoir « la ligne ». Au diable la ligne, choisissez votre bien -être et votre santé ! Gardez le ventre détendu afin qu’il puisse respirer…

Par contre, il arrive d’être dans la tendance inverse et d’avoir le ventre atone. Ceci n’est pas non plus recommandé.

Le ventre doit être à la fois souple et tonique, détendu et fort.

C’est très important pour un bon fonctionnement des organes, pour l’énergie, pour l’ancrage et pour garder son centre.

C’est parti ! A vos tapis !

Yoga en mouvement ou en immobilité ?

Yoga en mouvement ou en immobilitéYoga en mouvement ou yoga en immobilité ?

Aujourd’hui, en fonction de l’école de yoga que vous choisissez, vous avez beaucoup de façons de faire différentes. Certaines écoles proposent des pratiques dynamiques, toujours en mouvement. C’est ce qu’on appelle le « flow ».

D’autres sont à l’extrême inverse et proposent de tenir des postures dans le temps plusieurs minutes (jusque 25 minutes).

D’autres sont un peu « entre les deux ». On y tient les postures le temps de quelques souffles ou quelques minutes …

On me demande parfois « Qu’est-ce qui est le mieux ? » … Bonne question … Le mieux, c’est d’essayer et de trouver ce qui vous convient …

Il n’y a pas de mieux ou de moins bien, il y a juste des différences et c’est très bien. Il y en a pour tout les goûts, toutes les humeurs et tous les instants.

Dans le yoga que je pratique, la finalité d’une posture est de la tenir dans le temps (jusque 20-25 minutes pour certaines postures). Ca ne veut pas dire qu’on va y arriver dès le premier jour. C’est un processus à long terme.  Ca ne veut pas dire non plus qu’on ne fait jamais rien de manière dynamique, c’est à dire avec plus de mouvements et en synchronisation avec le souffle.

Quand pratiquer dans l’immobilité et la puissance, quand pratiquer le yoga en mouvement ? Je vous ai fait une petite liste de réponses. Je ne prétends pas avoir « LA » réponse. Ceci est plutôt un partage d’expérience et de ressenti personnel.